LAM  
 
   



 
 > Interview Madame Schaber

Interview Madame Schaber
07.06.2010

Up2date : Mme Schaber, depuis le premier novembre 2009 vous êtes la nouvelle directrice du LTAM . Que pouvez-vous nous dire sur ces 6 premiers mois ?

Mme V. Schaber : Avant d’être directrice du LTAM,  j’étais attachée à la direction pendant trois ans et ensuite directrice adjointe pendant trois ans aussi. En novembre, je savais donc ce qui m’attendait. Beaucoup de projets qui avaient été entamés avant ma nomination au poste de directrice, je continue à les soutenir. J’espère d’ailleurs que d’autres projets viendront s’y ajouter.

 

Up2date : Comment vous plaît votre travail ?

Mme V. Schaber : J’aime beaucoup mon travail. D’ailleurs il faut aimer son travail pour bien le faire.

 

Up2date : Qu’est-ce qui est le plus difficile dans votre tâche?

Mme V. Schaber : Malheureusement, il y a beaucoup de problèmes disciplinaires depuis quelques années. Bon nombre de conseils de classe ont eu lieu. Les autres lycées connaissent eux aussi les mêmes problèmes que nous.

 

Up2date : Qu’est-ce qui est le plus important à vos yeux ?

Mme V. Schaber :  Je tiens particulièrement au respect. Je voudrais que les élèves se respectent les uns les autres et  que les élèves et les professeurs se respectent. Ensuite, il faut que les élèves étudient bien, et je souhaite que leurs diplômes continuent à avoir de la valeur.

 

Up2date : Est-ce que votre vie a changé depuis les 6 derniers mois ?

Mme V. Schaber : Oui.

 

Up2date : Comment?

Mme V. Schaber : Ma vie est différente. J’ai beaucoup plus de responsabilités à assumer. 

 

Up2date : Nous avons encore quelques questions très concrètes, notamment en ce qui concerne la nouvelle cantine scolaire. Quand est-ce que la nouvelle cantine sera construite ?

Mme V. Schaber : Nous avons eu plusieurs réunions au Ministère de l’éducation nationale et nous avançons à petits pas. Certes, des décisions ont été prises, des plans ont été réalisés, mais les discussions continuent. Nous espérons en tout cas que les travaux pour la nouvelle cantine commenceront l’année prochaine.

 

Up2date : Mais quel est le sujet de ces discussions ?

Mme Schaber : Il s’agit avant tout de discussions budgétaires, ce qui signifie qu’il y aura des restrictions budgétaires.

 

Up2date : Ensuite, nous souhaiterions avoir plus de précisions sur l’utilisation du portable dans l’enceinte du lycée. Le portable doit-il être éteint ou suffit-il d’activer le mode « silencieux » ?

Mme V. Schaber : Il faut que le portable soit complètement éteint ! Même pendant les récréations, les élèves n’ont pas le droit de l’utiliser. Ce qu’il faut aux élèves, ce sont une montre et une calculatrice, c’est tout.

 

Up2date : Mais, si nous devons contacter nos parents pendant la pause, comment faire ?

Mme V. Schaber : Il y avait bien une vie avant le portable, et aujourd’hui aussi, il est tout à fait possible de laisser son appareil éteint. Si les élèves laissent leur téléphone en mode « silencieux », ils pourront toujours filmer ce qui se passe à l’intérieur de l’enceinte du lycée. Ce n’est pas bien, parce que je suis persuadée que l’école doit rester un espace protégé, un monde pour soi. Seule l’éducation des jeunes compte. En plus, je regrette que les SMS et Facebook aient pris une telle envergure. Les jeunes oublient de se parler, la communication s’appauvrit.

 

Up2date : Est-ce que votre attitude n’est pas un peu sévère ?

Mme V. Schaber : Non, vous n’avez qu’à voir ce qui se passe dans le monde du travail. Il existe des entreprises où on remet son portable le matin et où on le récupère uniquement le soir.

 

Up2date : Nous constatons néanmoins que beaucoup d’élèves utilisent leur portable pendant les pauses. Qu’est-ce qu’on peut faire pour que les consignes soient considérées?

Mme V. Schaber : C’est vrai, qu’ici dans mon bureau, j’ai un certain nombre de portables confisqués. Pour cette raison, je fais appel à l’autodiscipline des élèves.

 

Up2date : Pourquoi est-ce que la discipline est si importante à vos yeux?

Mme V. Schaber : La discipline garantit une atmosphère studieuse et la sécurité des lieux. Sans elle, ce serait la loi de la jungle.

 

Up2date : Une dernière question, Mme la Directrice. Que pensez-vous de la réforme de la formation professionnelle ?

Mme V. Schaber : Je me fais beaucoup de soucis quant à la mise en pratique de cette réforme. Elle aura en effet un très grand impact sur notre lycée et concerna plus ou moins 700 élèves et leurs  professeurs.

 

Up2date : Mme Schaber, nous vous remercions vivement de nous avoir accordé cette entrevue !

 

actualisée le 2010.10.14 — © Lycée des Arts et Métiers