LAM  
 
   
BTS-IoT


 
BTS Internet of Things > Enseignement > Stages Plan d'études - Contenus enseignés - Formes d'évaluation

Stage dans la formation du BTS-IoT

Dans le cadre de la formation du BTS-IoT il est prévu d'organiser un stage. Ce dernier sera organisé en étroite collaboration avec les entreprises du secteur. Il doit permettre à l'étudiant de mettre en œuvre, dans un cadre professionnel, les connaissances théoriques et pratiques acquises lors des cours et est planifié à la fin de la formation avec une durée fixée à 12 semaines.

Règlementation spécifique sur les stages

Loi du 19 juin 2009 portant organisation de l’enseignement supérieur stipule :

Art. 22. Est visé par les dispositions suivantes tout étudiant préparant un brevet de technicien supérieur pour autant que le programme inclue un stage de formation en milieu professionnel. Par stage de formation en milieu professionnel il faut entendre un temps de formation obligatoire en milieu professionnel compris dans la scolarité de l’étudiant et lié au cursus d’enseignement correspondant. Par milieu professionnel, il faut entendre les entreprises à but lucratif ou non lucratif, les associations, le secteur public et les institutions du secteur de la santé, repris ci-après sous le terme d’entreprise formatrice. Le stage de formation doit permettre la mise en œuvre des connaissances théoriques dans un cadre professionnel; sa finalité est uniquement pédagogique.

Art. 23. Le statut de la personne à former est celui d’étudiant stagiaire. Ce statut ne lie pas l’étudiant stagiaire à l’entreprise par un contrat de travail. Une indemnité de stage peut être accordée par voie de convention.

Art. 24.

(1) Le stage de formation en milieu professionnel est régi, soit par un contrat de stage de formation conclu entre le lycée, l’étudiant stagiaire et le représentant de l’entreprise formatrice, soit par une convention de stage de formation conclue entre le lycée et des institutions du secteur concerné par la formation.

Le contrat de stage de formation et la convention de stage de formation doivent être constatés par écrit au plus tard au moment de l’entrée en stage de formation.

Le contrat de stage de formation et la convention de stage de formation mentionnent obligatoirement:

  •  
    • la dénomination et l’adresse du lycée représenté par son directeur;

    • les nom, prénom, matricule et domicile de l’étudiant stagiaire; s’il est mineur, le nom, prénom et domicile de son représentant légal;

    • la dénomination, le siège ainsi que les noms, prénoms et qualités des personnes qui représentent l’entreprise formatrice au contrat;

    • les objectifs et les modalités du stage de formation, notamment les activités du stagiaire;

    • la date de début du contrat et la durée du contrat;

    • les droits et devoirs des parties contractantes ainsi que les conditions dans lesquelles les responsables du stage, l’un représentant le lycée, l’autre l’entreprise formatrice, assurent l’encadrement de l’étudiant stagiaire;

    • la durée hebdomadaire maximale de présence de l’étudiant stagiaire dans l’entreprise dans le respect des règles relatives à la durée du travail et au repos journalier et hebdomadaire; la présence, le cas échéant, du stagiaire dans l’entreprise la nuit, le dimanche ou un jour férié doit être indiquée;

    • la liste des avantages offerts, le cas échéant par l’entreprise à l’étudiant stagiaire, notamment en ce qui concerne sa restauration ou le remboursement des frais qu’il a engagés dans l’exercice des activités du stage, ainsi que, le cas échéant, le montant d’une indemnité de stage;

    • les conditions de validation du stage pour l’obtention du brevet de technicien supérieur;

    • les modalités de suspension et de résiliation du stage;

    • le contenu du rapport de stage et les modalités d’évaluation du stage.

(2) Les modèles de contrat et de convention sont fixés et agréés par le ministre.

(3) Le contrat et la convention de stage de formation doivent, sous peine de nullité, être dressés sous seing privé en autant d’exemplaires qu’il y a de parties contractantes.

(4) La durée du stage de formation est d’au moins 228 heures.

(5) Le stage de formation peut se dérouler entièrement ou partiellement pendant les vacances scolaires. L’étudiant stagiaire doit néanmoins pouvoir bénéficier d’un congé de récréation annuel d’au moins 25 jours.

(6) Les dispositions légales et règlementaires relatives à la protection des jeunes travailleurs, à la médecine du travail, à la protection des travailleuses enceintes, accouchées et allaitantes sont applicables au stage de formation.

Art. 25. Seuls les stages donnant lieu à la signature d’un contrat ou d’une convention sont autorisés.

Il ne peut être conclu de contrat ou de convention de stage pour remplacer un salarié en cas d’absence, de suspension de son contrat de travail ou de licenciement pour exécuter une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent, pour faire face à un accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise ou pour occuper un emploi saisonnier.

Art. 26. Pendant toute la durée du stage l’étudiant stagiaire bénéficie de la couverture de l’assurance obligatoire contre les accidents, telle que définie par la loi du 1er septembre 1988 relative à la responsabilité civile de l’Etat et des collectivités publiques ainsi que par le règlement grand-ducal du 23 février 2001 concernant l’assurance accident dans l’enseignement précoce, préscolaire, scolaire et universitaire.

Le règlement grand-ducal du 23 février 2010 relatif à l’organisation des études et à la promotion des étudiants des formations sanctionnées par l’obtention du brevet de technicien supérieur stipule en outre :

Art. 8. La présence aux cours, aux stages pratiques et à toute autre activité pédagogique organisée dans le cadre de la formation est obligatoire. Toute absence sans motif valable peut entraîner une exclusion des modalités d’évaluation des cours ou modules concernés. L’étudiant qui a été absent sans motif valable à 20% ou plus des cours, stages et autres activités pédagogiques par semestre est exclu des modalités de validation des modules organisés au cours du semestre visé. Toute décision d’exclusion est notifiée, par décision formellement motivée, à l’étudiant par le directeur du lycée sur base d’un avis motivé du coordinateur, au plus tard 15 jours avant le début des modalités de validation du module.

L’étudiant dont l’inscription aux modalités de validation du cours ou du module est refusée peut, dans les trois jours ouvrables de la réception de la notification du refus, introduire un recours par lettre recommandée auprès du ministre. Celui-ci notifie sa décision à l’étudiant dans les trois jours ouvrables suivant l’introduction du recours.

Art. 19. (2) Il ne peut en aucun cas révéler aux personnes extérieures au lycée les faits dont il aurait eu connaissance en raison des prestations de stages, des visites, des travaux pratiques et autres activités effectuées en dehors du lycée. L’étudiant est tenu au secret professionnel ou de fonction, au respect des clauses de confidentialité ou aux dispositions relatives à la protection des informations ou données de la sphère privée.

(3) Il doit respecter les règles relatives au droit commun et les règles déontologiques ainsi que les attributions inhérentes à sa profession future. De façon générale, il respecte toutes les dispositions légales régissant l’exercice de professions réglementées.

(4) L’étudiant se conforme aux instructions du corps enseignant et du personnel administratif et technique relatives à l’hygiène et à la sécurité du travail dans les laboratoires ou ateliers, ainsi qu’aux normes d’utilisation des équipements. Il en est de même lors de la formation pratique et des stages.

Outre les dispositions légales en vigueur, le projet de réglementation interne du stage de formation en milieu professionnel suivant est en vigueur.

Résumé

Cette partie présente l'ensemble des caractéristiques associées au stage de formation en milieu professionnel (SFMP) à réaliser par les étudiants au cours de leur formation du BTS-IoT.

Il est à noter que le LAM assume aussi bien la partie administrative que la partie pédagogique. Il est donc important que le lecteur de ce document s'informe auprès du LAM de l'ensemble des informations actualisées disponibles.

Centre d'information pour les étudiants, les professeurs et les entreprises, le LAM émet et divulgue les informations et documents officiels se rapportant au bon fonctionnement de la pratique professionnelle. Ainsi, il assure le suivi administratif de l'étudiant : contrat, avenant, maladie, accident, soutenance orale. Il réceptionne les appréciations et les rapports, dont il gère le suivi. Toutes ces informations transitent par le LAM.

Objectif et contenu du SFMP

Le stage de formation en milieu professionnel doit permettre à l'étudiant(e) d'appliquer les connaissances acquises lors de sa formation de technicien supérieur. Le sujet proposé imposera la résolution d'au moins un problème concret, intéressant pour l'activité de l'entreprise. Le thème peut être en analyse, conception et réalisation.

Après une phase d'investigation, l'étudiant aidera à la proposition de solutions ainsi qu'au concept final. Sur le plan humain, il découvrira au cours de son SFMP les attentes de ses collègues de travail. Il pourra ainsi évaluer ses futures responsabilités d'homme d'équipe lorsqu'il sera lui-même technicien supérieur en Internet of Things.

Organisation

Admissibilité

Est admis au stage de formation en milieu professionnel tout étudiant ayant 60 points ECTS après le 3ème semestre de formation.

Chronologie

Lors du semestre précédant le stage de formation en milieu professionnel, les étapes suivantes garantiront une préparation optimale :

Avant le stage de formation en milieu professionnel

  • Aux environs de la 3ème semaine de cours du semestre :

Séance d'information pour les étudiants, donnée par le LAM, avec les professeurs du BTS-IoT. Cette séance informera les étudiants des modalités du stage (dates, contrat type, dispositions légales, vademecum rapport de stage…) et sera menée par un professeur du BTS-IoT. Les étudiants se verront remettre une brochure d'information sur les modalités, les contenus ainsi que les critères d'évaluation du stage. Au plus tard à partir de cette date les étudiants chercheront une place de stage avec une cadence d'un minimum de 12 demandes par semaine jusqu'à obtention d'une place. L'étudiant est seul responsable pour trouver une place de stage.

  • Aux environs de la 12ème semaine de cours du semestre :

À cette date tous les étudiants devront avoir une place de stage garantie.

  • Aux environs de la 13ème semaine de cours du semestre :

Approbation par le groupe curriculaire du BTS-IoTdu contenu du SFMP proposé par l'entreprise d'accueil et désignation des professeurs-tuteurs de l'LAM et de l'entreprise. Il s'agit de vérifier que le SFMP est en accord avec le contenu pédagogique de la formation.

  • À partir de la 14ème semaine du semestre :

Signature du contrat de SFMP avec l'entreprise.

Pendant le SFMP (suivi)

L'étudiant évolue en environnement professionnel sous la responsabilité du tuteur de l'entreprise d'accueil et est suivi par son tuteur de l'LAM. Les différents protagonistes du stage devront se réunir au moins deux fois durant toute la période du stage. L'avancement des travaux sera concrétisé par les fiches de suivi du carnet de stage de pratique professionnelle élaboré par le LAM.

Clôture

Le rapport écrit

Un rapport écrit doit être rédigé afin de présenter le contexte de réalisation du stage de pratique professionnelle, le cahier des charges des travaux à réaliser, le travail effectué ainsi qu'une interprétation critique des résultats. Ce rapport devra comporter des annexes présentant les résultats complets des travaux effectués par l'étudiant. Le rapport de pratique professionnelle est remis en trois exemplaires destinés au tuteur de l'entreprise, au tuteur LAM et au Centre de Documentation de l'LAM ainsi que sous forme électronique au coordinateur de formation.

Pour toute diffusion de résultats, l'étudiant est tenu de respecter les règles de confidentialité propres à l'entreprise.

La soutenance

Cet exposé devant une audience qualifiée fait apparaître les points forts du stage de pratique professionnelle, les résultats majeurs et les conclusions. Il est réalisé sous une forme adaptée et moderne et peut inclure des démonstrations, des projections et des présentations sur support informatique. Un entretien suivra cette présentation, sous forme de questions posées par les membres du jury auxquelles l'étudiant sera invité à répondre. Le jury comportera obligatoirement le tuteur du LAM, le tuteur de l'entreprise ainsi qu'au minimum un et au maximum deux enseignants de la formation du BTS-IoT.

L'évaluation

La note du « stage de formation en milieu professionnel » tiendra compte de la qualité des travaux réalisés ainsi que de l'assiduité de l'étudiant, du rapport écrit et de la soutenance devant le jury.

Contrat de stage

Le contrat de stage est à rédiger suivant l'article 24 de la loi du 19 juin 2009 portant organisation de l’enseignement supérieur.

actualisée le 2017.11.09 — © Lycée des Arts et Métiers